Chaumont enduro 52 haute marne

Epernay 2014

Laurent: "L’enduro d’Epernay, ou plutôt la course d’orientation !… En effet, déjà, à peine arrivé dans la ville qu’il fallait chercher le point de départ très mal indiqué, il fallait arriver du bon endroit pour tomber sur les flèches. Satané flèches, nous avons passez notre temps à  les chercher dans le bois, vraiment mal positionnés, peu voyantes, (comparé au belle fleche fluo de Rocroi et Buzancy) on voyait certaines en revenant sur nos pas…  C’est dommage…  Pour moi, c’était la 1er fois à Epernay, et j’ai trouvé les paysages sympa et le tracé aussi… certes les liaisons n’était pas compliqué du fait du peu de relief dans cette zone, mais cela a été rendu plus compliquer  par la pluie tombé dans la nuit… En effet le départ a été décalé de 30minutes le temps que l’organisation se réorganise et les temps rallongés de 5min par CH au 1er tour, et heureusement ! Je me suis vu arrivé au CH1 avec seulement 4min… du coup on a été obligé de remettre la sauce pour être dans les temps par la suite. Dommage que cela ne collé pas aux informations que l’on nous a annoncé au départ, à savoir qu’il fallait prendre notre temps car on avait 5min de plus sur des temps déjà large…. Le seul temps qui été large, et à savoir pourquoi, était le CH3 qui finissait la boucle, on est arrivé avec 30min d’avance…  Grosse différence.  Dommage aussi la vitesse dans les chemins de vigne (avec les beaux piquets en acier au bout de chaque rang, cela aurait pu vite virer au drame…) imposé par ces temps court. (A méditer, pourquoi ne pas faire un CH après  la partie chemin de vigne du début, et avant celle de la fin ? avec des temps un peu plus large pour faire ces quelques kilomètres sur un rythme plus court.)

Sinon coté spéciale la SP1 était tracé au début dans un bois, un tracé très lent autour des arbres…  pas vraiment agréable, et avec plein de possibilité pour shunter vu qu’il n’y avait pas de rubalise, ce qui ne facilité pas non plus la lecture du terrain… Puis on arrivé sur la zone trial, zone encore très lente, quelque truc sympa mais les organisateurs ont voulu en faire trop je pense, trop de passage au ralenti, presque une course d’escargot… (Certes les meilleurs ont dû trouver la possibilité de mètre du gaz quand on voit leur chrono…  mais ce n’était pas sans conséquence, Pierrick Hugo en est bien l’exemple avec une belle chute qui le contraint à l’abandon…) La fin de cette spéciale dans un terrain de cross ou les spécialiste ont pu gagner beaucoup de temps, pour ma part, la 1er fois que je roulai sur de la craie aussi dur, pas facile de mètre du gros gaz, et surtout après la fatigue accumulé dans la spéciale. (12min pour mon 1er tour, 11 au second. 8 min pour les meilleurs)

La SP2 quand à elle été plutôt sympa, gros contraste avec la SP1, celle-ci été très rapide, bien tracé, (juste petit bémol, le fait de retracé la spéciale exactement sur les mêmes traces des années précédentes avec les ornières déjà bien formés) une bonne adhérence, sauf en bas de la seul petit monté, un virage à 90° sur de la craie rendu glissante par la pluie, je me suis fait avoir et me voilà au tapis… Du coup l’épaule qui n’était pas en forme (suite à ma rencontre avec un arbre à Latrecey) en a repris un coup. J’ai même faillit en rester là, mais mes compagnons mon soutenu et poussé à aller au bout, merci les mecs.

En espérant que les organisateurs liront se compte rendu, qui n’a pas pour but de critiquer, mais plutôt qui vous permettront  d’améliorer les quelques petits défauts qui ont gâchés un peu cette course à mon gout, car vous avez un paysage magnifique et c’est un enduro plutôt sympa"

1 1

Vous devez être connecté pour poster un commentaire