Chaumont enduro 52 haute marne

Rocroi 2013

Liquide Journée...

Laurent: "En effet, pour la 3eme étape de championnat de Champagne d'enduro, nous avons eu encore le droit à la pluie, qui est tombé pendant plus de la moitié de la course. Et heureusement! Car dans notre malheur, elle nous a évité une boue collante qui aurai alourdie nos montures... Donc départ pour 5h30 de moto pour les ligues 3 (3 SP), 6h pour les ligues 2 (4 SP) et pas loin de 9h (6 SP) pour les ligues 1 si je ne me trompe pas.

Au menu du jour :

-une SP3 que nous allions cherché dés le départ pour les L2 et L3, une belle ligne, longue, avec une partie « extreme » au début avec traditionnel bascule, traverse de chemin de fer, pneu a plat, pneu et touret verticaux, rondins en virage et rondins empilés. Pour nous ligue 3, nous avons été exemptés des pneus à plat, touret et rondin en virage, rendu surement trop compliqué par la boue et la pluie. En suite une belle partie mêlant une grande variété de d’adhérence différente. Elle se terminé par un beau passage dans le lit d’un petit ruisseau avec la traversé d’un plus gros avant d’aller franchir la cellule d’arrivé. Dommage qu’une pagaille générale régnait dans cette spéciale, entre les pilotes tanqués dans les passages mono trajectoire et les autres à contre-sens qui descendaient des petites grimpettes ridicules sans difficultés majeurs.  De plus tous les obstacles en début de parcours aurons fait parler d’eux à l’arrivé, car les organisateurs on shunté les passages en plein milieu des ligues 2, ce qui a permis pour ceux qui avaient de gros numéros, de gagner de précieuses dizaines de seconde. (en découlera l’annulation des résultats de la SP3 au 2eme passage des ligues 2)

-une SP1 grande prairie parcourue dans le sens inverse de l’année dernière, mêlant petite partie boisé sans grandes difficultés techniques et une belle prairie qui ressemblé a notre passage a une belle patinoire où les équilibristes aurons pu se démarquer. Personnellement je n’ai jamais réussi a trouvé la solution pour faire quelque chose de correct, a travailler cet hiver.

-une SP2 prairie et sous bois légèrement plus technique mais trés sympathique. La 1er partie de la spéciale était juste humide, cela allait très bien mais arrivé dans la prairie une belle catastrophe, la même patinoire que la SP1 en couleur. Seul bon souvenir une bonne rigolade pendant la spéciale avec Thierry Michel, où l’on c’est vu discuté en roulant !!! a tel point ça n’avancé pas ! Je crois que les ligue 2 et les ligue 3 s’accorderont a dire qu’elle était vraiment très compliqué et pas très plaisante dans ces conditions. Par contre je n’arrive pas à comprendre les chronos des ligues 1 pendant leurs 2eme tours, où ils arrivent à amélioré leurs chrono de prés d’une minute et qui mettent 2 minutes au 1er ligue 2 et 3 minutes au 1er ligue 3 ! Par contre Coup de gueule sur cette spéciale où le peut de bénévoles présent ont déplacé les banderoles pendant notre passage ce qui a permis aux pilotes suivants de retrouvés une piste avec une net amélioration de l’adhérence, on ne fait pas cela en plein milieu d’une catégorie ! Et on saluera aussi l’irrespect de certains pilotes que l’on aura vu couper les ruralises et shunté plusieurs dizaines voir centaines de mètres de spéciale, chapeau bas messieurs pour votre sportivité!

-la liaison était très varié, bourbiers bien liquide, plus pâteux sur la fin du parcours, traversés de gués, remontés et descentes de « ruisseau » (je ne sais pas si s’en étaient réellement) parties rapides sur ce que je pense être une ancienne voie de chemin de fer, belle monté et aussi de beaux paysages  sur la seconde partie de la course (barrage hydroélectrique, mini cascade etc…) En tout cas une liaison longue, rendu exigeante par la météo mais qui fut quand même fort sympathique (malgré les galères) En tout cas nettement moins lassante que Buzancy. En tout cas un grand respect au ligue 1 qui auront effectué 2 tours soit prés de 280km… Et aussi une petite dédicace à mon Compagnon de galère ! Thierry Michel, on a su se motiver l’un et l’autre, s’aider et s’attendre, c’est aussi pour ça que l’on aime se sport : pour tous ces moments de galère et de partage. »

Ps : malgré les remarques faite, je tiens à saluer l’organisation de cet enduro car la météo ne vous a pas facilité la tache et a dût beaucoup compromettre vos plans, ce qui je pense explique le manque de bénévole (denrée rare surtout par des temps comme ça)

Les bons moments c'est aussi les soirées conviviales passés tous ensemble la veille avec nos assistances comme vous pourrez le voir dans les photos si aprés. Pas de photos de la course cette fois ci, la photographe était occupé a nous ravitailler et elle avait peur de l'eau^^


Résultats des pilotes Haut Marnais:

resultats-rocroi.jpg

Vous devez être connecté pour poster un commentaire